Les 5 conseils d'Arvid Rosengren pour bien déguster à l'aveugle

Arvid Rosengren, Meilleur sommelier du monde en 2016
Arvid Rosengren
Publié 11-mai-2020
Chronique

Envie de vous améliorer dans la dégustation à l'aveugle ? Voici les astuces d'Arvid Rosengren, associé de Star Wine List et Meilleur sommelier du monde 2016.

Déguster à l'aveugle est une compétence presque mythique. Souvent, les gens qui ne sont pas du milieu du vin adorent me parler de leur collègue ou cousin (c'est toujours un homme) qui est capable de décrire avec précision le type de sol ou encore l'exposition au soleil juste en mettant son nez dans un verre. Ce n'est qu'un tour de passe-passe...

Avant d'en venir aux conseils, j'aimerais souligner que la dégustation à l'aveugle a son utilité. Par exemple, si vous êtes sommelier et que vous cherchez un nouveau Pinot noir à mettre à 100$ sur votre carte des vins, il est sage d'éliminer les facteurs que sont les préjugés ou les belles étiquettes pour se concentrer sur la dégustation de différentes bouteilles qui correspondent au prix afin de choisir celle qui convient le mieux.

La dégustation à l'aveugle est aussi un bon outil pédagogique : est-ce que je comprends ce qu'exprime un vin en particulier, et pourquoi ? Est-ce que je sais vraiment ce que la fermentation en grappe entière apporte à un vin, si je ne sais pas l'identifier parmi d'autres vins ?

Enfin, c'est aussi une bonne façon de vérifier si vous aimez vraiment un vin. Si vous ne l'aimez pas à l'aveugle, vous ne devriez probablement pas plus l'aimer en voyant l'étiquette.

La dégustation à l'aveugle est devenue un jeu de salon qui a pris une ampleur un peu exagérée ; et là-dessus, nous, les acteurs du monde du vin, sommes en partie à blâmer. A cause de cela, la plupart des gens qui débutent dans le vin sont intimidés et ont tendance à penser qu'ils n'ont pas les compétences pour la dégustation à l'aveugle, comme si c'était un talent avec lequel on naissait.

On sait que certaines personnes ont une mémoire photographique, et d'autres ont sans doute le même type de mémoire au niveau des arômes et des goûts. Cependant, pour la vaste majorité d'entre nous, le terrain de jeu est le même et les compétences dans la dégustation à l'aveugle, comme pour la plupart des choses, s'acquièrent avec beaucoup de travail.

Tenez-vous-en aux références, aux vins qui inspirent les vignerons

Comment devient-on meilleur à la dégustation à l'aveugle ? Voici 5 conseils pour vous :

1. Tenez-vous-en aux principes fondamentaux
Pour les non-professionnels, le jeu s'arrête souvent ici, pour les raisons que j'ai mentionnées plus haut (on est bon en dégustation à l'aveugle, ou pas). Cela devient un jeu dans lequel on veut surpasser ses amis ; le secret est donc d'apporter le vin le plus original possible. Personne ne pourra identifier un Tempranillo australien (à moins d'en avoir bu récemment) ; si c'est le genre de bouteille que vous amenez lors de dégustations à l'aveugle, vous risquez de ne bientôt plus être invité. Tenez-vous-en plutôt aux références, à ces vins qui inspirent les vignerons dans le monde. Ce sont ceux-là que vous devriez apprendre à reconnaître - les Chablis, Rieslings de Moselle, Chantis, Riojas, etc. Il ne s'agit pas de snobisme eurocentrique, car il y a également plein de styles classiques et uniques dans le Nouveau Monde (Cabernet de Napa, Malbec de Mendoza , Shiraz de Barossa…)

2. Soyez discipliné (jusqu'à ce que vous changiez de discipline)
Tenez-vous-en à une méthodologie, au moins pour un temps. Je ne crois pas nécessairement qu'appendre par cœur la grille de dégustation ou être capable de nommer une acidité moyenne fera de vous un meilleur dégustateur à l'aveugle, mais cela vous forcera à prêter attention à tous les détails. Une fois que tout ça sera tellement bien intégré que vous n'aurez même plus besoin d'y penser, vous serez plus libre dans les déductions. Quand j'ai eu l'impression d'avoir atteint un plateau et de ne plus pouvoir progresser, j'ai changé de méthode pendant un moment : je représentais les vins en dessinant des formes sur papier, en notant ce qui ressortait du verre plutôt que de faire le tour de toutes ses caractéristiques. C'est ce qui m'a fait passer au niveau supérieur.

3.Goûtez d'abord, devinez ensuite
Il y a des vins tellement uniques qu'ils sont immédiatement reconnaissables si on y a déjà goûté. C'est de là que vient en grande partie la mythologie de la dégustation à l'aveugle. Mais la plupart du temps vous serez dans l'inconnu, et plutôt que de paniquer et d'essayer de deviner, évaluez le vin dans son ensemble et faites ensuite une suggestion éclairée. Est-ce que les tanins sont doux ? Si oui, ça n'est probablement pas du Nebbiolo, même si c'est là que vous êtes allé dès que vous l'avez senti.

4. Dégustation et connaissances vont de paire
Souvenez-vous du cousin ennuyant de mon introduction, qui vous décrit à partir d'un verre les terrasses inondées de soleil qui surplombent une rivière… En fait, il n'a pas tout à fait tort. Il en savait assez pour être capable d'identifier le vin, et ensuite il vous a dit tout ce qu'il savait sur l'endroit d'où vient le vin et de la façon dont il a été fait. Mais il a pris la longue route pour arriver là, celle qui impressionne les convives. Vous ne pouvez pas faire une suggestion éclairée si elle ne s'accompagne pas de connaissances théoriques. Par exemple, comment un bon dégustateur à l'aveugle peut trouver le millésime ? Il ne le dit pas au hasard. Il faut d'abord évaluer l'âge et la maturité du vin, ce qui rétrécie la marge de possibilités, et ensuite dérouler mentalement les millésimes de cette marge un par un en étudiant leurs caractéristiques.

5. Plongez-vous dans le vin
La règle est simple : plus vous travaillerez, meilleur vous deviendrez. L'inverse est vrai aussi. Quand je m'entraînais pour les compétitions, j'essayais des dizaines de vins à l'aveugle par jour. Maintenant que mon approche est plus détendue, j'ai un peu perdu de mes compétences. Il y a encore beaucoup d'autres choses à dire sur la dégustation à l'aveugle, mais en voilà une bonne introduction. Trouvez-vous un bon groupe pour vous entraîner, où les membres ne jouent pas à vouloir piéger les autres avec des vins trop funky, où l'important n'est pas l'ego et d'avoir raison, mais plutôt d'apprendre, de s'amuser et de partager des bonnes bouteilles.

La Grille

La grille de dégustation est avant tout un guide pour vous aider à comprendre le vin que vous êtes en train de boire, pour révéler son identité et sa qualité. Elle divise le vin en différentes parties : les caractéristiques visuelles (clarté, éclat, couleur, etc.), les arômes (intensité, fruit, chêne, etc.) et le goût et la structure (tanins, sucrosité, acidité, longueur, équilibre, etc.)

Partager

Le saviez-vous ?
Vous pouvez rechercher des dizaines de milliers de vins et voir dans quels restaurants ou bars à vin ils se trouvent.
Chercher des cartes des vins sur Star Wine List

Nous utilisons des cookies sur Star Wine List. Pour savoir comment nous utilisons les cookies, veuillez consulter notre politique de cookies